Fermer
Par courrier

EMMAÜS FRANCE
47 avenue de la résistance
93104 Montreuil Cedex
01 41 58 25 00

Par e-mail:

[email protected]

 
hautdepage_zerowaste

Un guide pour résister à la fast-fashion   

Et si on enrayait la mécanique de la « fast-fashion » ? C’est ce que propose un guide réalisé par Zero Waste France intitulé « Guide de résistance à la fast-fashion » et auquel Emmaüs France a contribué. L’idée : résister à l’industrie de la mode et à son modèle de consommation effrénée. Explications.

ZEROWASTE

Fast-fashion : il est temps de ralentir

La mode est-elle devenue folle ? C’est en quelque sorte l’idée avancée par Zero Waste France dans le cadre de sa campagne « Fast-fashion : il est temps de ralentir ». Organisation de premier plan pour la réduction des déchets et dans la lutte contre le gaspillage, Zero Waste France a réalisé ce guide afin de responsabiliser et d’interpeller les entreprises de la fast-fashion, et de proposer des solutions alternatives aux consommateurs.

La démarche part d’un constat simple et maintes fois vérifié. La mode est devenue de plus en plus jetable, produisant des vêtements de qualité médiocre à outrance, dans des conditions néfastes aux salariés de cette industrie et à l’environnement.

Depuis plusieurs décennies, de nombreuses marques de l’industrie textile surfent sur notre désir insatiable de nouveauté pour proposer des collections toujours plus foisonnantes et nombreuses. Ainsi la marque Zara propose 65 000 nouveaux produits par an (contre 5 000 en moyenne dans le secteur).

Cent trente milliards de vêtements sont consommés par an, soit 60 % de plus qu’il y a quinze ans. Des vêtements souvent produits dans des pays où les conditions de travail sont indignes. L’exemple le plus frappant étant le drame humain survenu au Rana Plazza en 2013, avec 1138 morts dans une usine du Bangladesh, où de nombreuses grandes marques occidentales avaient délocalisé leur production.

Le mépris de la condition humaine qui caractérise cette industrie vaut aussi pour l’environnement. De nombreuses études démontre effectivement son immense impact sur la planète et sa participation au réchauffement climatique : À titre d’exemple, 1,2 milliard de tonnes de gaz à effet de serre sont émis chaque année par le secteur du textile, ce qui représente 10 % des émissions de gaz à effet de serre mondiaux.

Il est donc urgent d’enrayer ce système « en s’informant, en se désintoxiquant de ce tout ce qu’il nous a appris et insufflé, en changeant sa façon de consommer, en partageant et en militant pour le faire changer », nous suggère le Guide de résistance à la fast-fashion.

Plus d’infos :

Etude de l’ADEME > « La mode sans dessus dessous »

Campagne Zero Waste France > « Fast-fashion : il est temps de ralentir »

Top