Fermer
Par courrier

EMMAÜS FRANCE
47 avenue de la résistance
93104 Montreuil Cedex
01 41 58 25 00

Par e-mail:

[email protected]

 

LE SÉNAT ADOPTE UN AMENDEMENT PERMETTANT AUX FONDS RÉEMPLOI D’ETRE 100% SOLIDAIRES !

Le Sénat vient d'adopter un amendement, dans le cadre de la loi Climat et résilience, visant à flécher les fonds réemploi introduits par la loi AGEC intégralement vers les seuls acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire. 

Les acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire impliqués dans le réemploi et la réutilisation se félicitent de cette avancée et tiennent à remercier l’ensemble des acteurs qui ont œuvré à cette évolution, et tout particulièrement la rapporteure du projet au Sénat Madame Marta De Cidrac, ainsi que la Ministre de la Transition écologique Madame Barbara Pompili et la Secrétaire d’Etat à l’Economie Sociale et Solidaire et Responsable Madame Olivia Grégoire. 

Les fonds réemploi représentent à ce jour une augmentation de 30 millions d’euros par an destinés à financer le réemploi des objets usagés et leur remise en circulation par plus de 1000 structures de l’économie sociale et solidaire contribuant à la prévention des déchets et à un changement des habitudes de consommation tout en participant à la création d’emplois non délocalisables, souvent en insertion, et alimentant les tissus économiques locaux. En 2017, l’ADEME recensait 22 000 emplois dédiés au réemploi et portés par des structures de l’ESS. Elles jouent aussi un rôle démocratique fort permettant aux citoyens de s’engager concrètement et d’agir collectivement, en alliant systématiquement les enjeux sociaux aux enjeux écologiques

« Emmaüs se réjouit que le Sénat ait adopté cet amendement réservant les fonds réemploi aux acteurs de l’ESS. C’est une reconnaissance des actions menées depuis des décennies avec les plus précaires pour lutter contre l’exclusion et le gaspillage. Aujourd’hui, ces fonds doivent permettre de développer plus de solutions au service de la transition écologique et de la création d’activités de proximité dans les territoires. »

Antoine Sueur, Président d’Emmaüs France

Télécharger l’intégralité du communiqué de presse

 

 

 

Top