Fermer
Par courrier

EMMAÜS FRANCE
47 avenue de la résistance
93104 Montreuil Cedex
01 41 58 25 00

Par e-mail:

[email protected]

 

Un autre monde, le podcast d’Emmaüs (Saison 2) – “Donner c’est recevoir” Épisode #3 : “Viens m’aider à aider”

Le troisième et dernier épisode de la saison, enregistré au sein de la boutique solidarité de la Fondation Abbé Pierre à Marseille, donne la parole à des personnes qui, après avoir été elles-mêmes accueillies, font le choix d’accueillir à leur tour, ne formant qu’une seule et même équipe avec les salarié.e.s. Cette démarche singulière  est emblématique du mouvement Emmaüs, nous explique Axelle Brodiez-Dolino, historienne.  

« Je n’ai rien à te donner, mais toi qui n’as rien, au lieu de mourir, viens m’aider à aider »

Abbé Pierre 

“Donner, recevoir, rendre”. Pour clôturer cette saison, explorons le troisième acte du célèbre triptyque de l’anthropologue Marcel Mauss, “rendre”, qui constitue l’une des singularités du projet d’Emmaüs.   

Ce dernier épisode nous emmène à la boutique solidarité de la Fondation Abbé Pierre à Marseille, un accueil de jour où les personnes en difficultés sont accueillies, écoutées, orientées et accompagnées. Ici, elles sont reçues par  des bénévoles qui sortent de l’ordinaire : des personnes accueillies par le passé, puis qui ont fait la démarche de s’intégrer à l’équipe pour accueillir à leur tour. Salarié.e.s, bénévoles, ici, tout le monde a le même statut d’accueillant.e. 

Fatiha

“Au début, je suis venue ici car moi aussi j’avais des difficultés. Puis j’ai demandé si je pouvais être bénévole pour aider les gens, pour apprendre des choses. Ici, on est une famille, les bénévoles et les salariés, il n’y a pas de différence.”

Fatiha, accueillante.

Offrir l’opportunité à des personnes, ayant eu, ou ayant encore des difficultés, est une manière de poursuivre et d’approfondir l’accompagnement qui leur est prodigué. Mais aussi une façon de respecter, voire de prolonger, le principe d’inconditionnalité, primordial chez Emmaüs : 

 “De la même manière qu’on fait de l’inconditionnalité dans l’accueil, on fait de l’inconditionnalité dans l’intégration des personnes accueillies lorsqu’elles viennent nous solliciter pour faire partie de l’équipe. “Être ensemble, faire ensemble”, c’est le mantra de la Boutique.”

Jean-Christophe, directeur.

 

Jean-Christophe

 

Dans ce lieu où “on fait péter les cases”, des personnes qui ont reçu de l’aide par le passé se trouvent en position de le rendre. Une manière innovante d’appréhender le travail social, en s’adaptant au maximum aux parcours et aux besoins spécifiques des personnes… 

“Nous ici, on a fait péter les cases, on s’adapte à la personne qu’on a en face. Alors que d’habitude, c’est le contraire, c’est à la personne de s’adapter à l’institution.”

Jade, assistante sociale.

Axelle Brodiez-Dolino

D’après Axelle Brodiez-Dolino, historienne, cette démarche s’inscrit dans la droite ligne de la proposition fondatrice faite par l’abbé Pierre à Georges, le premier compagnon d’Emmaüs : “Toi qui n’as rien, viens m’aider à aider”. Ce qui fait l’originalité d’Emmaüs, c’est que les personnes accueillies se retrouvent d’emblée au cœur d’une chaîne solidaire.

“Si on prend le binôme recevoir – rendre qui est l’originalité d’Emmaüs, c’est le principe que la même personne peut recevoir, puis rendre à son tour, et c’est bien ça qui fait rentrer dans la logique de réciprocité, de contre-don, d’échange, qui permet de ne pas rester dans une position de récipiendaire mais de retrouver une dignité par une position d’acteur”.

Axelle Brodiez-Dolino, historienne.

Dans ses communautés, dans ses structures d’insertion ou d’hébergement, le mouvement fondé par l’abbé Pierre s’attache à favoriser cette réciprocité. Car se sentir utile et pouvoir donner à d’autres est un fort levier pour retrouver une dignité, et rebondir. 

 


UN AUTRE MONDE est une série de podcasts en trois épisodes sur les coulisses d’Emmaüs. Dans cette saison 2, l’auditeur·rice est invité·e sur le chemin du don. Au fil des épisodes, et à travers l’exemple d’Emmaüs, nous découvrirons que le don, la générosité et l’engagement sont des valeurs aussi simples que nécessaires à la construction d’une société plus juste, plus humaine et plus solidaire.    

Un grand merci à Jean-Christophe de la boutique solidarité de Marseille et à Patrick Chassignet de la Fondation Abbé Pierre d’avoir rendu possible cette belle aventure. Merci également à toutes les personnes qui ont témoigné dans ce troisième épisode :  Jade, Fred et Fatiha. Merci enfin à Axelle Brodiez-Dolino d’avoir accepté de partager son précieux éclairage sur les fondements d’Emmaüs.  

Production Studio Ground Control ; direction éditoriale : Mathilde Girault ; production et écriture : Laura Eisenstein ; réalisation et mix : Frédéric Haury ; voix-off : Laura Eisenstein ; Identité graphique : Rose Bernard.  

Top