UN MOUVEMENT SOLIDAIRE ET INNOVANT

L’expérience du Mouvement Emmaüs et celle des hommes et des femmes qui le composent en font aujourd’hui un acteur incontournable de la lutte contre la pauvreté. Sa longévité et sa capacité à adapter ses réponses face aux mutations de la misère attestent de la pertinence des actions qu’il met en œuvre.

Porteur d’une vision de société où l’humain est au cœur du système et où chacun à sa place, le Mouvement Emmaüs développe des solutions originales pour lutter contre l’exclusion… Dans le sillage des combats portés par l’abbé Pierre, son fondateur.

NOTRE FONDATEUR : L’ABBÉ PIERRE

L’abbé Pierre, de son vrai nom Henri Grouès, est à l’origine d’un Mouvement qui rassemble aujourd’hui plus de 30 000 personnes. Prêtre original, longtemps personnalité préférée des Français, il a su créer un Mouvement fondé sur une intuition inédite. En 1949, l’abbé Pierre est appelé auprès d’un ancien bagnard qui vient de faire une tentative de suicide, et, devant son désarroi, il lui dira cette phrase fondatrice pour le Mouvement Emmaüs : « Je ne peux rien te donner. Mais, toi qui n’as rien, au lieu de mourir, viens m’aider à aider ». Puis une vie communautaire s’organise dans la maison qu’il a achetée à Neuilly-Plaisance, autour de l’activité de chiffonnier… Une activité toujours centrale chez Emmaüs ! Après les ravages de la guerre, les rigueurs de l’hiver 1954 tuent. Dans ce contexte de grave pénurie de logements, l’abbé Pierre lance un célèbre appel sur les ondes de Radio Luxembourg. C’est le point de départ de ce qu’on appellera « l’insurrection de la bonté ». Aujourd’hui, plus de 70 ans après cet appel et cet élan de solidarité, le Mouvement Emmaüs reste fidèle à son fondateur et poursuit, jour après jour, son combat.

NOS VALEURS

Dans une société largement dominée par le profit, l’individualisme et le consumérisme, les valeurs qui animent le Mouvement sont avant tout humanistes. Elles placent le projet social et la solidarité bien avant la logique économique. Loin des dispositifs traditionnels de charité et d’assistanat, la possibilité pour chacun de prendre sa vie en main et la dignité sont les leviers du modèle Emmaüs pour remettre debout les accidentés de la vie.

A cette fin, il s’appuie sur quatre piliers :

● La solidarité

Solidarités locales, régionales, nationales, internationales… Le fruit de l’activité des personnes accueillies est consacré en priorité à leur propre prise en charge et à la solidarité. Ainsi, le Mouvement Emmaüs promeut un modèle alternatif où le travail permet de se (re)construire tout en aidant les autres.

● L’accueil inconditionnel

Quels que soient son parcours, son origine ou sa situation administrative, toute personne (sortants de prison, migrants avec ou sans-papiers, personnes physiquement affaiblies ou psychologiquement fragiles…) qui se présente dans une communauté Emmaüs est accueillie dans le strict respect de sa liberté et de sa dignité.

 L’autonomie par l’activité

Pour Emmaüs, accueillir une personne en difficulté, c’est lui permettre de retrouver une place dans la société. A son arrivée dans une communauté, la per- sonne est placée en position d’acteur d’un projet, qui mobilise ses compétences, en fonction de ses capacités. Cette adaptation de l’activité aux personnes accueillies est appliqué égale- ment aux salariés des comités d’amis, des structures d’insertion d’Emmaüs.

● Le développement durable

La collecte, le réemploi et la vente d’objets, activité historique du Mouvement, a permis de positionner Emmaüs, dans toutes les filières (textile, DEEE, DEA), comme un acteur majeur de la prévention des déchets. Grâce au réemploi, il lutte contre le « tout jetable » et repousse les limites de l’obsolescence programmée.

LE PLAIDOYER : NOS 25 REVENDICATIONS POUR UNE SOCIÉTÉ HOSPITALIÈRE, SOLIDAIRE ET ÉCOLOGIQUE.

Emmaüs a toujours été un témoin privilégié des maux qui rongent notre société. Le sans-abrisme, le mal-logement, l’exclusion, le chômage, les difficultés d’insertion ou encore le mauvais accueil réservé aux personnes exilées ont été et sont aujourd’hui encore les raisons d’être de notre Mouvement, de son action de terrain… Des maux que les acteurs d’Emmaüs se sont toujours efforcés de soulager, mais aussi d’en combattre les causes, de les dénoncer en interpellant sans cesse la société.

Dans un contexte marqué par une mondialisation des économies fondées sur des logiques libérales qui génèrent toujours plus d’inégalités et d’exclusion, un bouleversement climatique et un effondrement de la biodiversité accélérés par des modèles ultra-productivistes, mais aussi des crises politiques de régimes corrompus, des systèmes autocratiques, liberticides et des conflits armés entrainant des mouvements migratoires contraints, nous tous, qui faisons Emmaüs aujourd’hui, croyons en une société plus juste, égalitaire, inclusive, ouverte, solidaire et hospitalière, mais également davantage respectueuse de la planète et du vivant.

Puisant notre énergie dans les saines colères d’un fondateur ne supportant pas l’inacceptable, guidés par la conviction d’une impérieuse nécessité d’agir et de trouver des solutions pour chacune et chacun, nous tâchons de traduire en actes ce projet de société en accueillant et intégrant les personnes sans distinction d’origine, de culture ou de genre, quelles que soient leurs croyances, leurs histoires et leurs aspirations. Cet accompagnement s’appuie bien souvent sur une activité de réemploi qui a su se réinventer d’années en années, et qui prend aujourd’hui, plus de 70 ans après l’inspiration de l’abbé Pierre, la dimension d’une alternative écologique et sociale indispensable pour stopper la production effrénée de biens de consommation.

Interpellation et actions de terrain constituent donc, depuis son origine, les deux axes essentiels d’engagement du Mouvement Emmaüs.

Ainsi, Emmaüs France, la fédération du Mouvement, est investi au sein d’une vingtaine de collectifs inter-associatifs de lutte contre la pauvreté et l’exclusion, ou de soutien aux acteurs de l’économie sociale et du réemploi solidaire. Avec la Fédération des Acteurs de la Solidarité, le Collectif des Associations Unies, le Collectif ALERTE, ou encore le Pacte du Pouvoir de Vivre, Emmaüs a participé, dans le cadre de l’élection présidentielle, à l’élaboration et au portage politique de nombreuses propositions. Ces démarches d’interpellation collective sont essentielles, et nous les poursuivons.

Par ailleurs, au quotidien, les 30 000 acteurs du Mouvement Emmaüs agissent et interpellent les pouvoirs publics pour développer le réemploi solidaire, pour favoriser l’accueil digne des personnes exilées, le logement et l’hébergement de toutes et tous, l’insertion par l’emploi, l’intégration des personnes sous main de justice, ou encore l’inclusion bancaire et la mobilité des personnes précaires. Toutes les revendications portées dans le cadre de ces nombreuses démarches d’interpellation, n’avaient encore jamais été réunies au sein d’un même document. Dans le cadre des élections législatives 2022, nous avons souhaité porter à la connaissance du plus grand nombre Nos 25 revendications pour une société hospitalière, solidaire et écologique.