Fermer
Par courrier

EMMAÜS FRANCE
47 avenue de la résistance
93104 Montreuil Cedex
01 41 58 25 00

Par e-mail:

[email protected]

 

La solidarité internationale à l’honneur

Depuis 16 ans, le Salon permet de soutenir des projets portés par des groupes Emmaüs aux quatre coins du monde. Un bel exemple de solidarité internationale.

Chaque année, l’intégralité des recettes du Salon Emmaüs permet de financer la solidarité internationale au sein du Mouvement. Projets sur différents continents : Asie, Afrique, Europe, Amérique… Actions innovantes liées à un axe politique d’Emmaüs International, comme la finance éthique l’an dernier… Et bien d’autres initiatives portées par des groupes Emmaüs, avec un même objectif : la lutte contre l’exclusion.

Créé en 1971 par l’abbé Pierre, le Mouvement Emmaüs rassemble 350 associations réparties dans 37 pays, sur 4 continents. Toutes partagent le même objectif : permettre aux plus démunis de devenir acteurs de leur propre vie et démontrer qu’un monde plus juste est possible. Toutes portent les mêmes valeurs de partage, d’humanité et de justice, dans des contextes sociaux, économiques et politiques très divers.

Des valeurs qui s’illustrent chaque année au Salon Emmaüs, grâce à la solidarité de tous. Alors même que la crise s’installe dans notre pays, « la tentation serait de céder au défaitisme ambiant, à la peur de l’avenir et au repli sur soi, témoigne Jean Rousseau, président d’Emmaüs International. Mais pour Emmaüs il n’en est rien (…). Nous savons d’expérience qu’il faut résister à la loi du plus fort, ici et ailleurs, et que la réponse la plus efficace est de développer les liens de la solidarité internationale : ses effets sont concrets et sa signification politique plus nécessaire que jamais. »

« Dans une société dominée par l’individualisme et la recherche du profit, Emmaüs démontre ainsi que la solidarité est l’affaire de tous, et que l’entraide est à la portée de chacun. De l’action locale à la solidarité internationale, nous pouvons tous agir pour un monde plus juste », ajoute Thierry Kuhn, président d’Emmaüs France.

 

 

 

Top