Fermer
Les sites des régions emmaüs Newsletter
Par e-mail:

Votre nom

Votre prénom

Votre email

Sujet

Votre message

Par courrier

EMMAÜS FRANCE
47 avenue de la résistance
93104 Montreuil Cedex
01 41 58 25 00

 
calais_enune

Retour des migrants à Calais : courrier des associations aux ministères

Suite à l’évacuation de la jungle de Calais à l’automne 2016, les migrants reviennent dans le Calaisis. Une situation prévisible dont nous avions averti les ministères à l’époque. Aujourd’hui ces personnes se heurtent à l’inaction et au déni des pouvoirs publics au niveau local et national.

Avec nos partenaires nous avons écrit à Emmanuelle Cosse et Bruno Leroux pour les alerter sur une situation qui met en danger les personnes migrantes et risque de reproduire une situation intenable pour les calaisiennes et les calaisiens.

Lettre ouverte à :

Monsieur le ministre de l’intérieur,
Madame la ministre du Logement,

Depuis l’évacuation du bidonville de Calais et faute d’avoir mis en place un dispositif d’urgence indispensable d’accueil des exilés sur le Calaisis, nous rencontrons de nombreuses personnes en danger.

Elles sont réellement en danger, compte tenu des conditions de vie dans lesquelles elles sont maintenues du fait de l’absence totale du moindre accueil. Les besoins élémentaires ne sont pas pourvus (accès à un abri pour la nuit, à l’eau potable, à la nourriture et aux toilettes…). Nous constatons avec effroi que de nombreux enfants ainsi que de nombreux réfugiés potentiels sont totalement abandonnés et, sciemment, mis en danger par les autorités de notre pays.

Les exilés que nous rencontrons souffrent notamment de ne pas pouvoir s’alimenter. Ils ont faim. A défaut d’un dispositif de distribution alimentaire sur un lieu dédié par une organisation opératrice désignée par vos services, nous envisageons donc de recommencer – comme par le passé – à organiser de nouveau une distribution alimentaire de rue.

Vous ne pouvez pas continuer à faire « comme si » les réfugiés n’étaient pas présents dans le Calaisis, continuer à nier la réalité, en pensant laisser ce « dossier » à ceux qui vous succéderont…

Nous vous demandons une nouvelle fois de revenir sur les décisions qui ont été prises et annoncées et de répondre au respect humanitaire minimum dû à tout individu. Si tel ne devait pas être le cas, nous sommes déterminés à prendre nos responsabilités afin de faire face à la crise humanitaire que nous constatons.

Recevez Madame La Ministre et Monsieur le Ministre l’expression de nos sentiments respectueux.

Signataires :
Le Réveil Voyageur – L’Auberge des migrants- Emmaus- Utopia 56 – Salam – Help Refugees. Refugee Community Kitchen (RCK) – Secours Catholique Délégation du Pas de Calais.-

Télécharger La lettre des associations

Top