Fermer
Les sites des régions emmaüs Newsletter
Par e-mail:

Votre nom

Votre prénom

Votre email

Sujet

Votre message

Par courrier

EMMAÜS FRANCE
47 avenue de la résistance
93104 Montreuil Cedex
01 41 58 25 00

 
combat-UNE

Limiter les plus hauts revenus

Le 15 mars 2017 paraitra le nouveau livre d’Emmaüs Le Combat Continue, aux éditions Les Liens qui Libèrent. Issu d’un travail d’étude sur l’état et les causes de la pauvreté en France en 2017, sous la direction scientifique de la sociologue Florence Weber, ce livre dresse un constat et propose des pistes d’actions.

A l’occasion des dix ans de la disparition de l’Abbé pierre et à l’approche des élections présidentielles, Emmaüs développe dans ce livre 10 propositions pour lutter contre la pauvreté :

Les inégalités qui minent notre société sont générées, et entretenues par des inégalités de revenus et de patrimoine injustifiables. La faible taxation du patrimoine et son accumulation par les plus riches entretiennent un système qui maintient des millions de personnes dans la pauvreté.

Proposition n°2 : limiter les plus hauts revenus

On ne fera pas l’impasse sur cette question. Mieux répartir les richesses, c’est rendre à celles et ceux qui sont floués, et reprendre à celles et ceux qui gagnent trop. On parle bien ici des revenus injustifiables, de ceux que la plupart d’entre nous n’arrivent même pas à concevoir. Comme le disait Gandhi : il faut que chacun apprenne à vivre simplement, pour que tous puissent simplement vivre. Les modalités de cette limitation sont à définir, mais on peut déjà postuler que gagner plus de vingt fois le salaire minimum n’est pas justifiable, ni par une plus grande responsabilité, ni par une plus grande prise de risques, et encore moins par une plus grande charge de travail. Il faut ensuite réfléchir à la question de la taxation du patrimoine, des revenus de la finance, des dividendes… Au final, c’est aussi reconnaître que l’un des ennemis d’une juste répartition des richesses, c’est
L’accumulation, et la rétention par certains d’une trop grande part de ces richesses. Cette discussion ne peut pas faire l’impasse sur la question d’un revenu minimum garanti accessible dès la majorité. Autrement dit : comment s’assurer que chacun a de quoi vivre dignement, et quels avantages la société peut tirer d’une protection sociale efficace qui garantit à chacun de ne jamais sombrer dans le cercle vicieux de la pauvreté.

Toutes les propositions d’Emmaüs

Top