Fermer
Les sites des régions emmaüs Newsletter
Par e-mail:

Votre nom

Votre prénom

Votre email

Sujet

Votre message

Par courrier

EMMAÜS FRANCE
47 avenue de la résistance
93104 Montreuil Cedex
01 41 58 25 00

 
combat-UNE

Adopter une loi programmatique pour la petite enfance

Le 15 mars 2017 paraitra le nouveau livre d’Emmaüs Le Combat Continue, aux éditions Les Liens qui Libèrent. Issu d’un travail d’étude sur l’état et les causes de la pauvreté en France en 2017, sous la direction scientifique de la sociologue Florence Weber, ce livre dresse un constat et propose des pistes d’actions.

A l’occasion des dix ans de la disparition de l’Abbé pierre et à l’approche des élections présidentielles, Emmaüs développe dans ce livre 10 propositions pour lutter contre la pauvreté :

Un tiers des familles monoparentales vivent sous le seuil de pauvreté. Parmi elles, essentiellement des mères célibataires dont le niveau de vie baisse considérablement lors d’une séparation. En cause ? Les inégalités de revenus entre les hommes et les femmes, et l’absence de dispositifs d’accueil pour la petite enfance.

Proposition n°7 : adopter une loi programmatique pour la petite enfance

Cette loi fixera comme objectif la création de 500 000 à un million de places en crèche ou autre hébergement collectif. Seul un plan de cette envergure est susceptible de permettre l’accès des parents, et en priorité des mères, à un emploi stable et correctement rémunéré. Il devra s’accompagner d’une revalorisation des emplois les plus féminisés en ce qui concerne le salaire et la reconnaissance sociale, et d’une politique volontariste en matière d’égalité. Notamment en appliquant avec transparence le décret de décembre 2012 sur l’égalité professionnelle qui oblige les entreprises à se doter d’un plan d’action en faveur de l’égalité. Mais aussi en
Portant une attention particulière à l’insertion professionnelle des mères et en œuvrant à l’émergence d’une nouvelle vision de la famille basée sur l’égalité entre les femmes et les hommes. Une fois l’accès à l’emploi des femmes assuré, il s’agira de revaloriser le congé parental pour reconnaître la contribution sociale de ceux qui s’occupent des jeunes enfants.

Toutes les propositions d’Emmaüs

Top