Fermer
Par courrier

EMMAÜS FRANCE
47 avenue de la résistance
93104 Montreuil Cedex
01 41 58 25 00

Par e-mail:

[email protected]

 

Espace presse

picto_id

Pierre VouhéResponsable presse
Tél. 06 43 09 81 46 / Fax

Budget pénitentiaire 2022 : la prison reste le seul horizon

Dans le cadre du projet de loi de finances pour 2022, les membres de l’Assemblée nationale examinent aujourd’hui, lundi 25 octobre, les crédits de la mission Justice et, parmi eux, ceux dédiés à l’administration pénitentiaire. Une fois de plus, les priorités budgétaires sont aux antipodes des véritables besoins et traduisent une orientation stratégique où la prison reste, encore et toujours, la peine de référence.

Dans une étude récente intitulée « Au dernier barreau de l’échelle sociale : la prison », Emmaüs France et le Secours Catholique pointaient du doigt le lien étroit entre pauvretés et prison, et formulaient 25 recommandations pour sortir de cercle vicieux, dont la fin du « tout carcéral ».

Nous regrettons de constater que le Gouvernement se montre sourd à nos propositions.

Un communiqué commun de l’A3D, l’Acat, Aides, l’Anaec, l’ASPMP, Auxilia, Ban public, le Casp-Arapej, la CGT Insertion-probation, Citoyens&Justice, la Cimade, le Clip, le Courrier de Bovet, Emmaüs, la Farapej, la FAS, la LDH, Lire pour en sortir, l’OIP-SF, Possible, le SNPES-PJJ/FSU, le Syndicat des avocats de France, le Syndicat de la magistrature et le SNPES-PJJ/FSU.

Top
Communiqué de presse / Budget pénitentiaire 2022 : la prison reste le seul horizon (238.49 Kb)