Fermer
Les sites des régions emmaüs Newsletter
Par e-mail:

Votre nom

Votre prénom

Votre email

Sujet

Votre message

Par courrier

EMMAÜS FRANCE
47 avenue de la résistance
93104 Montreuil Cedex
01 41 58 25 00

 
combat-TSLESART

Mettre en place le droit à l’emploi

Le 15 mars 2017 paraitra le nouveau livre d’Emmaüs Le Combat Continue, aux éditions Les Liens qui Libèrent. Issu d’un travail d’étude sur l’état et les causes de la pauvreté en France en 2017, sous la direction scientifique de la sociologue Florence Weber, ce livre dresse un constat et propose des pistes d’actions.

A l’occasion des dix ans de la disparition de l’Abbé pierre et à l’approche des élections présidentielles, Emmaüs développe dans ce livre 10 propositions pour lutter contre la pauvreté :

Le chômage est la première cause d’entrée dans la pauvreté. Un chômage chronique du aux destructions d’emplois dans des pans entiers de l’économie, mais aussi un chômage régulier qui s’inscrit dans les parcours de vie de plus en plus de personnes. Cette forte précarité encouragée par l’essor du travail indépendant touche l’ensemble de la population française à l’exception d’une poignée de privilégiés.

Proposition n°3 : limiter les plus hauts revenus

Il faut en finir avec la culpabilisation des chômeurs. S’il y a du chômage en France, c’est parce qu’il n’y a pas assez d’emplois, et non parce que les chômeurs sont mal outillés ou ne savent pas se « vendre » sur le marché du travail.
Pourtant, le droit d’obtenir un emploi est inscrit dans le préambule de la Constitution de 1946, toujours en vigueur.
Chez Emmaüs, nous pensons qu’il faut mettre en oeuvre ce droit à l’emploi : à toute personne qui souhaite travailler mais ne trouve pas d’emploi, l’état est dans l’obligation de fournir un emploi à sa mesure. Poser ce principe est de nature à enclencher des dynamiques positives dans les territoires où l’état, mais aussi les entreprises et l’ensemble du tissu économique prendront part à l’invention d’un autre rapport au travail, en prenant ainsi conscience de tout ce dont se prive la société en maintenant des millions de personnes dans l’inactivité. C’est cette philosophie qui guide Emmaüs depuis sa création et que nous mettons en oeuvre dans nos communautés, nos entreprises et nos chantiers d’insertion.
Cette approche est en cours d’expérimentation sur les territoires « Zéro chômeurs de longue durée ». L’idée est simple : toute personne qui souhaite travailler mais ne trouve pas d’emploi entre dans le dispositif. On étudie avec elle ses envies, ses compétences, et on identifie sur le territoire les besoins auxquels ses compétences peuvent répondre. On crée alors un emploi à la mesure de la personne au sein d’une « entreprise à but d’emploi ». Le dispositif est financé par les économies réalisées sur les minimas sociaux, les budgets de la formation, ainsi que par les cotisations prélevées sur les salaires. Bien entendu, un tel droit doit s’exercer sur la base du volontariat.
Nulle contrainte n’est envisageable. Le corollaire du droit à l’emploi, c’est le droit de ne pas occuper un emploi. Ceux qui, pour différentes raisons, n’en font pas la demande (parents, étudiants, handicapés…) doivent pouvoir continuer de bénéficier d’un système de protection sociale solidaire.

Toutes les propositions d’Emmaüs

Top