Fermer
Les sites des régions emmaüs Newsletter
Par e-mail:

Votre nom

Votre prénom

Votre email

Sujet

Votre message

Par courrier

EMMAÜS FRANCE
47 avenue de la résistance
93104 Montreuil Cedex
01 41 58 25 00

 

3 septembre : hommage aux migrants morts en mer

Hommage aux migrants morts en mer : deux membres d’Emmaüs nagent 16 km dans la Manche.

Lundi 3 septembre 2018 à 8h30, deux membres d’Emmaüs partent de la jetée de Dieppe pour accomplir une traversée à la nage de 16 km jusqu’à Saint-Aubin-sur-mer, pendant environ 5h30. L’objectif est de rendre hommage aux personnes migrantes qui sont décédées en tentant de franchir une frontière maritime, de dénoncer le caractère inhumain des politiques migratoires actuelles et de promouvoir la liberté de circulation.

Philippe Dupont, directeur du Centre abbé Pierre – Emmaüs d’Esteville (lieu de mémoire situé près de Rouen) et Thierry Muniglia, responsable national de groupes communautaires à Emmaüs France, s’entraînent depuis quelques années pour mener ce type d’action d’interpellation. L’année dernière, ils ont participé à l’action « Article 13 – Emmaüs » dans le détroit de Gibraltar et ils préparent la traversée de la Manche en relais pour l’été 2019.

Cette année encore, avec l’ensemble du Mouvement Emmaüs, il s’agit de faire entendre une parole de solidarité avec les personnes qui fuient la dictature, la guerre et la misère et de s’indigner des discours et des politiques sécuritaires, inhumaines et finalement irréalistes.

Le point de départ de cette action est la jetée de Dieppe, lundi 3 septembre 2018 à 8h30, l’arrivée est à Saint-Aubin-sur-mer aux alentours de 14h. De 8h à 8h30, avant la mise à l’eau, les nageurs se tiennent à la disposition des journalistes pour répondre à des questions. Sur demande des photos peuvent être adressées et des interviews sont possibles.

Téléchargez le dossier de presse en cliquant ici

Film « L’horreur ne prend jamais de vacances » :

 

Un film de L’Agence La Secte

Cette campagne est réalisée par La Secte, une jeune agence lyonnaise engagée aux côtés du projet Article 13 depuis 2015 et qui, tout comme Emmaüs, est prête à relever et partager tous les défis qui lui tiennent à cœur.

Le Mouvement Emmaüs aux côtés des personnes migrantes :

Depuis 1949, le Mouvement Emmaüs, fondé par l’abbé Pierre, s’implique aux côtés des personnes les plus fragiles et trouve des solutions concrètes pour et avec les personnes migrantes : logement, travail, accès aux droits… En même temps, le Mouvement Emmaüs alerte l’opinion publique et les dirigeants, sur la question de la liberté de circulation (Article 13 de la Déclaration universelle des droits de l’homme) et dénonce les politiques qui nient les droits fondamentaux des plus vulnérables.

Migrations, le point de vue du Mouvement Emmaüs :

Quand on travaille à Emmaüs (tout comme dans d’autres associations similaires), on connaît la réalité difficile des personnes migrantes : guerres, persécutions, trajets dangereux, frontières meurtrières, entraves administratives, droits bafoués, xénophobie, extrême pauvreté…

Une personne migrante est une personne, avant tout. La plupart des exilés accueillis chez Emmaüs apporte une contribution remarquée par tous : ce sont souvent les personnes les plus impliquées dans la vie des communautés. Force est de constater que les personnes migrantes sont d’abord une richesse.

Les migrations sont une réalité contemporaine inévitable. Tenter de les empêcher est une illusion, qui cause de grandes souffrances. Le refus des personnes migrantes est un signe de l’égoïsme et du pessimisme de nos sociétés.

Les politiques migratoires actuelles révèlent également l’état de non-assistance à personnes en danger dans lequel nos sociétés s’enfoncent. Le traitement accordé aux migrants ressemble à celui des autres formes de vulnérabilité : mineurs en danger, prisonniers, personnes âgées, chômeurs, personnes handicapées, malades psychiatriques, personnes sans abri, etc.

En 1948, nos prédécesseurs ont adoptés la Déclaration universelle des Droits de l’homme. Ce texte pose les bases des droits fondamentaux des êtres humains. L’article 13 de cette déclaration est pourtant limpide : « Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays. »

Pour aller plus loin :

Les nageurs solidaires avec les migrants et les membres du Mouvement Emmaüs se tiennent à la disposition des citoyens et organisations qui souhaitent approfondir le thème des migrations, pour des temps de rencontre ou des conférences. Ils souhaitent que les actions symboliques soient prolongées par des moments d’échanges et d’information des citoyens.

Ressources en ligne :

Il existe de nombreuses ressources sur internet pour approfondir la réalité des migrations. En voici une liste non-exhaustive :

Emmaüs international :

https://www.emmaus-international.org/fr/nos-combats/la-paix-et-la-libert%C3%A9-de-circulation-et-de-r%C3%A9sidence,-pour-une-citoyennet%C3%A9-universelle.html

Convention nationale sur l’accueil et les migrations de Grande-Synthe :

http://accueilmigrations.org/

Etats généraux des migrations :

https://eg-migrations.org/

Migreurop :

http://www.migreurop.org/

La Cimade :

https://www.lacimade.org/

Comment s’engager ?

Rejoindre une communauté Emmaüs proche de chez soi permet de se rendre utile et de nouer des relations fraternelles avec des personnes de toutes origines :

www.emmaus-france.org

Ce site internet inventorie 1200 actions de solidarité locale avec les migrants :

https://sursaut-citoyen.org/

Top